Vara de Rey

Histoire d'Ibiza

Les formations rocheuses existantes à l'île ont une antiquité de 223 millions d'ans. À cette époque là, la Méditerranée n'existait pas, il y avait une autre mer beaucoup plus grande que l'actuelle, elle couvrait part de ce qu'aujourd'hui sont les Baléares, c'était la mer Masajeas. Une fois que les plaques de l'Afrique et l'Europe se sont rapprochées (ça s'est passé il y a 65 millions d'ans), ça créa la cordillère "Bética", dont l'île d'Ibiza n'est qu'une part.
sepulcre megalitic
La dernière phase de plissements a eu lieu il y a 15 millions d'ans, et c'est dans cette époque quand les îles "Pitiuses" sont nées. À Ibiza on trouve sédiments de la période secondaire, tertiaire et quaternaire.

Il y a 8000 ans, à l'Âge de Pierre, les premiers colonisateurs sont arrivés, de cette époque on a le monument Can Sargent (entre la côte et l'aéroport). L'histoire d'Ibiza commence à s'écrire 1600 années avant Christ, où se bâtirent quelques villages rudimentaires, à base de grands cercles de pierre, comme ceux des versants de Cap d'es Llibrell à Santa Eulalia. Bien que n'est pas relationé en chronologie jusqu'à 654 quand Cartago fonde Ebusus = Ibiza, étant Diodoro Sículo qui nous donne la première reference car il appelle à l'île "Pitiusa" à cause de la grande quantité de pins que poussent à l'île. Avec les Phéniciens la culture et l'economie sont arrivées. Le plus grand musée punique du monde se trouve à Ibiza, "Musée Puig des Molins". Cet alors que les installations pour l'explotation du sel et probablement les mines de plomb se bâtirent.
ibiza
Les carthaginoises d'Ibiza sont sortis de Phénicie, ils étaient très bons commerçants, de cette époque on a les suivants gisements: Puig d'es Molins à Ibiza capitale, Ca'n Sora à San José, Es Cuieram à San Vicente, ce dernier c'est le temple de la déese TANIT. Après, et derrière la domination romaine, la cité d'Ibiza obtient le titre de Cité Confédérée, de cette civilisation nous reste l'aqueduc de S'Argamasa à Santa Eulalia, et les statues qu'étaient, jusqu'à maintenant, à la porte d'entrée à Dalt Vila, on peut les voir maintenant au Musée Archéologique.

Les cinq siècles suivants sont des barbares et byzantins, de cette époque on conserve l'église de catacombes de Santa Inés. L'an 711 les arabes arrivent, d'eux, il nous reste les restes de la muraille de la rue San José dedans D'alt Vila ainsi comme les grandes tours. Les arabes ont été vaincus par Charlemagne au 787. Au 832 les mauritains sont arrivés et le 859 il y a eu des luttes contre les vikings.
san ciriaco
De toutes façons, la date clef pour l'île est celle du 8 d'Août de 1235 quand la conquête catalane se matérialise. À la rue San Ciriaco, on peut admirer une petite chapelle, selon la tradition c'est par là que le premier soldat catalan est entré.

L'île et la cité fûrent partagées entre les conquérants, et un système féodal qui n'a pas fait bien du tout à l'île fut installé. En 1299 le roi d'Aragon Jaime II créa l'Université, système d'autonomie que dura jusqu'à l'an 1717. La cité chrétienne se transforma et s'adapta à la nouvelle société peu à peu. La disposition tripartite de la médina islamique disparu lentement, au même temps que les parts intermèdes de la muraille furent absorbées par les édifications urbaines, on a le souvenir des enceintes arabes qui reste aux dénominations des différentes parts de la cité: Vila de Dalt, Vila d'Enmig et Vila d'Avall ou faubourg. En 1354, pendant la guerre entre Aragon et Castilla, la cité fut attaquée par Pedro el Cruel, roi de Castilla, qui a produit grands dégats à la muraille en plus de piller la zone de Pla de Vila. À cette époque la cité était encore protégée par la fortification d'origine arabe, qui a été renforcée après ce conflit.
santa maria church
Pendant les siècles médievaux surgirent des nouveaux bâtiments, de caractère civil et religieux. À la plus haute part de la cité s'installa le siège de l'Université et tout près d'elle la Chapelle del "Salvador", et la Curie. Quand à l'église de Santa Maria fut ampliée avec la construction de l'abside gothique et la Tour du Clocher. Ces bâtiments étaient autour du cimetière, que jusqu'au siècle XVII ocupa l'actuelle place de la cathédrale. L'enceinte du "château-almudaina" fut adapté aux nouvelles demandes militaires et politiques, étant la résidence habituelle des répresentants féodals et gouvernants.

Au siècle XV il y eu une époque de prospérité, et à l'enceinte de la cité se transforma en apparition de nouvelles maisons et d'autres bâtiments avec éléments décoratifs de la Renaissance. L'église de Santa Maria fut ampliée à nouveau avec la construction de chapelles dans la nef. À la fin du siècle et surtout pendant le siècle XVI, la cité et l'île supportèrent des constants attaques de l'armée turque, qui metterent en evidence la faiblesse des vieilles murailles medievales que finalment ont été remplacées par l'enceinte bastionné de la renaissance qu'on conserve encore.
ibiza marina
Pendant les siècles XVII et XVIII la cité s'agranda en dehors des murailles, créant le quartier de la Marina, où habitaient les marins et d'autres personnes en relation avec l'activité portuaire. Ce quartier fut protégé avec le bâtiment de "la Estacada". L'importance comérciale de la zone arriva à surpasser celle de la cité fortifiée, malgré que l'expansion se limita à cause des exigences militaires qui on essayé de la réduire

Ibiza devenit siège episcopal en 1782 et l'an suivant a pris posession de son charge le premier évêque: M. Manuel Abad y la Sierra. Depuis ça, arrivèrent les nouveaux critères d'ilustration qui ont contribué à la modernisation des structures sociales, améliorant les services existentes et créant d'autres neufs. L'expansion urbaine continua au long du siècle XIX; la poissonerie et le Marché furent bâtis à la Marina près de l'entrée à Dalt Vila. Ce quartier s'agrandira encore plus avec la construction d'un nouveau élargissement: le "Poble Nou", et pour le batir se démolit la première palissade, en faisant une autre parallèle, au long de la rue Conde Roselló.

À la fin du siècle XIX se produirent trois faits très importants pour la cité: la démolition de la seconde palissade, permettant l'élargissement urbain à la zone de Vara de Rey; la construction de nouvelles routes et la réalisation des travaux du port, qu'on favorisé la croissance des communications maritimes avec la péninsule et Palma de Mallorca, fait que resulta très positif pour la vie urbaine et rural de l'île.
top